Le site officiel de moi

blog-notes officiel de moi
La main gauche de la nuit

Gethen. C'est le nom de la planète glacée. Il n'y a ici ni hommes, ni femmes. Seulement des créatures androgynes. Selon les circonstances et les besoins, elles adoptent les comportements et les caractères de l'un ou l'autre sexe. Sur cette planète, tout est marqué au sceau de l'indifférenciation sexuelle.
Comment, dans de telles conditions, un messager venu de la Terre, pourrait-il s'y faire comprendre ?

Résumé figurant au verso du livre La main gauche de la nuit d'Ursula Kroeber Le Guin

Je viens de terminer un livre vachement bien !

C'est un roman de science-fiction (ou plutôt de ethno-amicalo-enthropo-amouralo-fantastique) qui s'appelle La main gauche de la nuit, écrit par Ursula Kroeber Le Guin.

Je n'avais pas lu depuis assez longtemps maintenant et puis, il y a quelques jours, je me suis décider à m'y remettre. Cela vient toujours pas période, pendant deux ou trois mois, je lis beaucoup. Et puis, après j'en ai marre, je sature, et je ne lis plus pendant six mois, parce que de toutes façons, je n'apprécie plus ce que je lis !

Donc, il y a une petite semaine, après avoir lu Métaphysique des tubes d'Amélie Nothon d'Amélie Nothomb, qu'on m'avait prêté, je me suis lancé dans la sélection de mes livres.

J'ai fait trois paquets. Un paquet pour les livres dont je me souviens et que j'ai adorés ! Un paquet pour les livres dont je me souviens et que je vais mettre à vendre. Et finalement, un (gros) paquet des livres dont je ne me souviens pas, ou plus tellement.

La suite, c'est simple. J'ai mis à vendre le paquet à vendre (j'ai d'ailleurs vendu Bilbo le Hobbit en anglais, The Hobbit, en deux jours grâce à la mode Le seigneur des agneaux !). Et puis, comme je suis au tout début de mon envie de lire, j'ai beaucoup de courage et j'ai choisi, dans le paquet oubli, la couverture la moins belle, celle qui me donnerait le moins envie de lire en temps normal

Couverture : La main gauche de la nuit

La main gauche de la nuit

Titre original Américain : The left hand of darkness ; ©1969 Ursula K. LE GUIN ; Traduction ©1971 Jean BAILHACHE ed. Le livre de poche, Robert Laffont

Je me souvenais avoir déjà commencé ce livre mais aussi de l'avoir abandonné (à la fin d"une période de lecture !). Je crois que je l'avais commencé en été... Ce livre, il faut absolument le lire en hiver, quand il fait super froid et qu'on attend l'été avec impatience ! En effet, il se passe dans une région glacière (ou plutôt sur une planète gelée partout comme au Canada, mais sans été), et c'est pas mal de ressentir la même chose que les narrateurs. J'ai eu beaucoup moins de mal à le lire ces jours d'hivers. D'ailleurs je n'ai pas eu de mal du tout, parce que c'est vraiment un joli livre.

Ursula Kroeber Le Guin à décrit un peuple (les gens de la Karhaïde) abrupt à première vue (comme le climat) mais très chaleureux, et très bon, au fond. Elle a décrit en face, dans un autre pays, un peuple beaucoup plus proche de nous. Un peuple d'humains (les gens d'Orgoreyn) égoïstes, méchants, ... techniquement et artistiquement plus avancés, plus civilisés si on peut dire. Enfin moi c'est comme ça que je l'ai ressenti. Je me dis que plus on a, plus on veut. Et que c'est la sophistication qui créer l'égoïsme et la méchanceté.

D'ailleurs, dans son monde, Ursula décrit une religion, une philosophie Handarrata visant à l' ignorance. Dans ce groupe de gens, il y a des devins. Ils peuvent répondre à toutes les questions. Ils le font dans le but de démontrer combien il est inutile, voire dangereux de connaître les réponses. On voit par des contes, que les plus grands malheurs se sont abattus sur ceux qui ont eu la réponse à des questions telles que Combien de temps me reste t'il encore à vivre ?.

Le jour est la main gauche de la nuit et la nuit est la main droite du jour.

Dans le livre il y a beaucoup de choses. Mais c'est très facile à lire, c'est pas lourd du tout. C'est très bien écrit et c'est surtout une aventure que l'ont suit. Celle d'un envoyé, qui vient de l'espace pour proposer à cette planète (qui ignorait qu'il y avait d'autres mondes) de s'allier à l'Humanité dans son ensemble.

C'est aussi un livre émouvant.

Je lirai avec plaisir d'autre livres d'Ursula !

C'est drôle, je me demande souvent (et on me le demande aussi) pourquoi je ne lis presque que des livres de science-fiction... Alors que j'aime bien les histoires sentimentales et touchantes, on s'imagine que la science-fiction c'est Terminator *. Mais c'est parce que j'ai lu beaucoup plus de livres de science-fiction qui m'ont touchés parce qu'ils étaient profonds et beaux que de romans classiques qui m'ont fait le même effet. C'est bizarre...

En fait, je pense que le monde dans lequel nous vivons est trop pourris, les humains de la Terre sont trop petits dans l'ensemble. Ils ne sont bons qu'à se faire la guerre éternellement, à violer, à voler, à mentir, à s'entretuer, à blesser. Ça me fait du bien de me déconnecter de la triste réalité et d'imaginer d'autres mondes, dans lesquels tout est possible, dans lesquels on peut faire semblant de croire que les gens sont bons.

Il est surprenant de constater que, pour voir, la lumière ne suffit pas. Nous avons autant besoin des ombres que de la lumière.

* D'ailleurs je n'aime pas du tout les romans de sciences fiction uniquement basés sur la technologie, sur l'épate comme les trucs Cyberpunk à la William Gibson, ni les mondes idéaux. J'aime qu'il y ai des rapports humains, de la psychologie, ou, au moins, des sentiments. D'ailleurs, pour moi dans la science fiction, c'est juste le décors qui est différend. Des situations nouvelles (mais pas tant que ça) qui servent juste à distraire un peu, mais (les livres que j'aime en tous cas) pour montrer un parcours intérieur, parler des sentiments et non des machines.

Catégorie :

jesus2099 . 30 janvier 2004 08:33

Commentaires

Salut, jesus, tu es venu sur mon blog, je viens sur le tien.
Ta description des livres que tu aimes, j'aurais pu la faire aussi. Et c'est pour ça que j'aime beaucoup cet auteur. Ce sont surtout les rapports humains qui l'intéresse. Et les sociétés humaines.

UMA

Blogger Umanimo . 14/02/06 20:31


Tiens curieux! Quand on va sur ta note on voit écrit "0 commentaire". Il y a le mien pourtant. Et maintenant deux commentaires avec celui ci.

UMA

Blogger Umanimo . 15/02/06 10:59


Salut Umanimo!
Il faut "rafraîchir" la page.
Essaie CTL+R ou CTRL+F5.

Blogger jesus2099 . 15/02/06 19:41


C'est fini, tu peux plus lacher des komz ! Trop tard.