Le site officiel de moi

blog-notes officiel de moi
Mon passé

J'ai fait un rêve ce matin. Un rêve très court (à cause du facteur haha).

C'était en été déjà. Et ça c'est super parce que maintenant c'est l'hiver, il pleut, il fait froid.

C'est en été. Je suis dans un bus. Et par le plus grand des hasards et la plus grande des chances, je reconnais L. et I. dans le bus ! On est tous trois contents de se voir et on se prend dans les bras.

Mmpfff, ouais, maintenant ça parait naze, mais bon.

I.

I. se montrait plus ou moins comme un grand frère au lycée — enfin, c'est maintenant que je vois ça comme ça. C'était un pote qui faisait pas mal de choses avec nous tous. Mais en fait, je ne sais pas si c'est vrai, mais j'ai un peu comme l'impression qu'il faisait pas mal de chose POUR nous. Il était un peu plus âgé et je le vois maintenant un peu comme quelqu'un qui organisait des sorties, des événements pour nous faire plaisir. Le peu de chose qu'on ait fait en groupe, c'était régulièrement plus ou moins lui qui était derrière. Les longues sorties en roller jusqu'à Montparnasse, le patin à glace je ne sais plus où... J'exagère peut être mais ça doit être en partie vrai.

Et L.

L. était si jolie. C'était pour elle que j'arrivais tôt le matin, avant l'ouverture du lycée. Chaque matin, je me préparais à lui dire beaucoup de belles choses. Et puis, quand j'arrivais en face d'elle, je perdais mes moyens et me contentais des discussions habituelles. C'était pour la voir un peu plus que j'allais réviser le BAC dans une bibliothèque loin, très loin. (^_^)

Un soir, après la techno (une matière, pas une rave).

Après la techno donc, on sortait toujours tard, ça finissait après 18:00 je crois. On était toujours assez contents après la techno car on s'y amusait bien, on était bien ensemble dans ces cours — c'était peut être pas partagé par tout le monde ça, je sais pas. Donc un de ces beaux soirs, nous marchions tous vers le métro et j'étais à côté de L., un peu gauche comme d'habitude. I. n'était pas loin et, je ne sais pas trop ni pourquoi ni comment, il a fini par nous dire Allez ! prenez-vous la main ! Oui, mais comme ça, comme les amoureux ! Voilà ha ha !. Il nous a fait nous prendre par la main, doigts dans les doigts, pour la première fois ! Mon cœur s'est enflammé à ce moment là. C'était le premier plus beau moment de ma vie. C'est pour ça que, les souvenirs de ces deux amis m'ont rendu visite en même temps dans mon rêve, je crois.

Je pense encore souvent à L. mais c'est la première fois que je voyais I. en rêve. J'étais aussi content de l'y voir. J'ai l'impression que I. est vraiment aimable et assez doué pour faire plaisir aux gens malgré ses airs de déconneurs. Quelque part dans ma tête, j'aime encore L. d'une certaine façon et je m'aperçois que je suis encore reconnaissant à I. de m'avoir permis de prendre une main si désirée — que je n'ai pas su garder plus d'un instant.

Catégorie :

jesus2099 . 19 décembre 2005 15:59