Le site officiel de moi

blog-notes officiel de moi
Élections municipales du parti socialiste à Paris et puissance de consommation

Comme d'habitude, la carte électorale de Paris n'est pas une surprise, avec les riches à l'ouest, et les autres à l'est.

La gauche à droite et la droite à gauche
Oui je sais, j'ai colorié avec des couleurs moisies. J'ai refais les couleurs et puis j'avais oublié de compter le modem dans la droite, pour le cinquième arrondissement.

  • Gauche élue dès le premier tour dans le troisième, le onzième et le dix-neuvième
  • Avantage pour la gauche: à l'est
  • Droite élue dès le premier tour dans le … seizième ! (quelle surprise, MDR)
  • Avantage pour la gauche: à l'ouest, rien de nouveau

Bonne nouvelle pour nous … pour l'instant

En tous cas c'est cool, dans notre arrondissement, le Ⅺ, la gauche a gagné dès le premier tour. Ça fait plaisir, encore une fois, de se sentir bien entouré ou bien situé (bien = correspondant = adéquat).

Le problème de cette simplicité géométrique, c'est qu'on ne pourra plus vraiment dire les riches à l'ouest et les pauvres à l'est vu les prix de l'immobilier. On peut dire les partageurs à l'est et les autres à l'ouest … dans un premier temps. Après, ça risque de devenir à droite toute (selon les deux postulats suivants: 1. sélection par le prix au mètre carré 2. l'homme est profondément individualiste = égoïste).

Le pognon avant la culture

Que dire de cette mode d'apprendre le chinois tout à coup (oui j'ai regardé la télé) ?

Il ne faut absolument pas confondre ces gens qui apprennent une langue par calcul et les ceux qui s'intéressent réellement à une autre langue, une autre culture, un autre point de vue (mentalité, presse), une autre façon de penser, l'accès à un nouvel univers culturel (livres, pop, cinéma, musique), etc.

Ils apprennent l'anglais pour le biznaisse, puis le chinois pour le biznaisse. Pauvres d'eux.

Tant que j'y suis, dans la téloche j'ai entendu une très bonne idée repas pour le dîner : Hot-dog ou chicken nuggets. Non non, c'est pas des blagues, il y a bien des gens qui se nourrissent comme cela chez eux tous les jours, et qui nourrissent même leurs jeunes enfants de même. Ça existe et ça s'appelle les américains.

La puissance de consommation

Voilà ce que je pense de la soit-disant baisse du pouvoir d'achat de la puissance de consommation.

  • Se nourrir ne coûte pas cher. C'est ne pas faire la cuisine qui coûte cher. Les matières premières, même 100% bio ne ruineront personne. Par contre, manger du jambon, des chips, des gâteaux, des surgelés, des plats cuisinés, de la charcut', du fromton, … ça oui.
  • Ce qui coûte cher, c'est d'avoir un téléphone portable alors que ça ne sert quasiment à rien. Pour le prix mensuel de 58 minutes et 24 secondes sur portable vous avez un mois de légumes bio + 12 heures de téléphone fixe, pfff (ou plutôt sans exagérer, forfait portable 30€ ≈ 1 mois de légumes bio - ex: campanier à côté de chez toi, qui n'est même pas le moins cher). Autre exemple qui tue: un couple avec 40€ de téléphone portable par mois chacun = 80€ = un an de cours de langues à la mairie (de bon niveau)

En gros, ce qui coûte cher (et fait grossir), c'est d'avoir une télé plasma, deux bagnoles, et de bouffer de la daube en barre.

Par contre, si tu utilises les transports publics, que tu manges du bio, … tu me suis ?

Encore un message morose qui manque d'images. (^_^)

Tiens allez, une image pour la route alors !

Moi aussi j'ai une bagnole de rêve, une télé plasma de rêve (faut pas pousser), des DVD de rêve par milliers, des disques chanmax.

ma caisse de rêve
Ma caisse de rêve

Mais pourquoi posséder tout ça ? On peut juste apprécier, n'est-ce pas ? Grâce aux cinémas, aux bibliothèques, etc.

Le temps gagné à ne pas consommer pourra servir au repos, à des activités satisfaisantes (je ne parle pas de la télé ici), créatives, ou à l'éducation … le pied quoi.

Catégories : ,

jesus2099 . 10 mars 2008 18:38

www.000webhost.com