Mes bons gros livres

Voici quelques bons bouquins que j’ai aimés et que je vous présente. Les trop chanmax que je trouve trop de la balle atomique ou que je préfère à mort la caisse sont affichés comme ça. Les autres, je les ai trouvés pas mauvais genre hé hé tu vois quoi.

Allez, c’est parti mon kiki.

Mes livres préférés du monde

2015

fr Pardonnable, inpardonnable de Valérie Tong Cuong
« Un après-midi d'été, Milo, douze ans, fonce à vélo sur une route de campagne. L'ivresse de la descente, un virage, et c'est la chute.
Tandis que l'enfant se bat pour sa vie, c'est toute sa famille qui vole en éclats. Milo était censé réviser ses cours d'histoire. Que faisait-il sur cette route ? Chacun cherche le coupable, mais personne n'est innocent.
Dans ce ballet des aveux où défilent ses parents, Céleste et Lino, son indéchiffrable grand-mère Jeanne et sa jeune tante Marguerite, se dessinent peu à peu les mensonges, les rapports de force et les petits arrangements qui cimentent cette famille. L'amour que tous portent à Milo suffira-t-il à endiguer la déflagration ?
Un roman vibrant qui explore avec justesse nos cheminements souterrains vers le pardon. »

2012

fr Les séparées de Kéthévane Davrichewy
Un livre pas mal qui fout un peu le bourdon.
2012-05-25

2011

fr Pain amer de Marie-Odile Ascher
Récit intéressant d’une famille partant s’installer en URSS après la deuxième guerre dialmont, et qui déchante sérieusement.
2012-05-25

2010

fr L’effet Larsen de Delphine Bertholon
"Depuis plus d’une décennie, Nola vit avec une zone d’ombre au sein de son histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement… Elle décide alors, l’année de ses trente ans, d’enfin trucider son fantôme. Elle rembobine, jusqu’à cet été-là, l’été le plus marquant de son existence. ¬ Août 1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Sauvée de la solitude par un job d’été dans un bistrot où les hurluberlus imbibés se succèdent plus vite que les petits ballons de rouge, la jeune fille gère avec les moyens du bord le chagrin de Mira, sa mère, et sa propre colère. Contraintes d’emménager dans l’« immeuble-mutant », reflet architectural de leurs vies décrochées, les deux femmes espèrent se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement, Mira présente d’étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la lente descente aux enfers de sa mère,et s’interroge sur ce que tout cela signifie. L’hyperacousie est-elle le simple contrecoup de la mort de Jacques, ou la matérialisation de quelque chose d’autre ? Cet abominable immeuble serait-il une sorte de catalyseur ? Peut-être, mais de quoi ? Et surtout, comment soulager Mira de ce poids infini, qui semble se situer bien au-delà du deuil ? Commence alors pour la jeune Nola une (en)quête insolite au cœur de la mémoire familiale."
fr Le quai de Ouistreham de Florence Aubenas
"En immersion dans le pays profond, ou : J.F. cherche travail désespérément. Comment vit-on en France, aujourd’hui, quand on a un revenu inférieur au Smic – voire pas de revenu du tout ? Pour le savoir, Florence Aubenas quitte temporairement sa famille, ses amis et son emploi de grand reporter au Nouvel Observateur pour vivre pendant 6 mois dans la France de tout en bas. Embauchée d’abord comme femme de ménage dans une ville de province, cumulant les contrats précaires, elle plonge dans un autre monde. Un monde où le travail est rare et les nuits brèves, l’exploitation maximale et la solidarité minimale. Où les lieux de rencontre sont le Pôle emploi et l’hypermarché local. Entre colère et résignation, chacun lutte pour sa survie. Document exceptionnel sur des Français invisibles, ce livre est aussi une extraordinaire galerie de portraits, un récit où la condition humaine se dévoile dans toute sa nudité. Comme le classique Dans la dèche à Paris et à Londres (George Orwell), En France devrait faire date dans l’histoire du journalisme."

fr La ballade de Lila K de Blandine Le Callet

fr Le front russe de Jean-Claude Lalumière
Récit marrant d’un parcours dans l’administration
2012-05-25 (de mémoire)

2009

fr Le secret Gretl de Marie-Odile Beauvais
"Janvier 1915. Naissance de Gretl en Bavière. Sa mère est allemande, Paul, son père, est français. Il combat sur un cuirassé. ¬ Janvier 1920. Dès l’ouverture des frontières, Paul part en Allemagne chercher femme et enfant. Sa fi ancée est mariée à un Allemand. Gretl est confi squée à son père. 1940-43. Paul et sa fi lle font connaissance. Ils se voient régulièrement à Paris. Elle porte l’uniforme allemand. Gretl a dix-huit ans quand Hitler prend le pouvoir. Qui étaitelle ? Je l’ai poursuivie de Nancy à Ratisbonne, de Nuremberg à Munich. D’une guerre l’autre, d’un pays l’autre, d’un siècle l’autre. L’enfance d’une bâtarde en Bavière, le bonheur dans Paris occupé, la mode qui l’éblouit, la découverte de la passion avec des offi ciers de la Wehrmacht, le choc d’une rencontre avec un résistant de seize ans, un pur héros. Et l’Allemagne en reconstruction où elle sombre. ¬ Une traque à travers l’Allemagne m’a conduite à elle. Mise au secret, une petite fi lle perdue m’attendait. Pourquoi je l’aime ? Peuton aimer ce qu’on ne connaît pas ? J’ai été Gretl. Malgré moi. ¬ M.-O.B."

vi Au zénith (Đỉnh cao chói lọi, web, pdf) de DƯƠNG Thu Hương

fr La double vie d’Anna Song de TRẦN Huy Minh

fr L’ardoise magique de Valérie Tong Cuong

2007

fr La zone du dehors deuxième version d’Alain Damasio
Mon nouveau livre préféré du monde ! C’est un livre sur maintenant. Sur notre société de cons-sots-mateurs endoctrinés par la télé, par la pub. Lire la suite sur mon bloc …

fr Ni d’Ève ni d’Adam d’Amélie Nothomb

2004

fr Riz noir d’Anna Moï (TRẦN Thiên Nga)
4ème de couverture : En 1968, la guerre du Vietnam bascule. La violence parvient à son paroxysme lors de l’offensive du Têt : Saigon est à feu et à sang. Au-delà de certains faits réels, j’ai tenté de donner à voir et à sentir le Vietnam de mon enfance. Ce roman m’a été inspiré par l’histoire authentique de Tân, que j’ai connue au lycée, et de Tạo, deux sœurs de quinze et seize ans arrêtées, torturées puis internées dans le bagne de Poulo Condor, au large de Saigon, à la fin des années 1960. A travers la mémoire des jeunes prisonnières, jusque dans les cages à tigres de Poulo Condor, les paysages du Vietnam restent vivants. Odeurs, rites et secrets, couleurs : noir de la soie laquée et des ténèbres de la prison, blanc du riz et de la chaux, jaune de la carambole et des robes de bonzes, rouge des papiers démonifuges ou du sang menstruel... Le livre est dédié à Tân et Tạo, ainsi qu’à toutes les femmes vietnamiennes, filles de dragon selon la tradition, filles d’eau et de feu, fragiles et invincibles. — Anna Moï
Lire aussi mon petit message dans le bloc …

fr Globalia de Jean-Christophe Rufin

2003

fr Parfum de pagode d’Anna Moï (TRẦN Thiên Nga)

2002

us L’anniversaire du monde (The birthday of the world) d’Ursula Kroeber Le Guin, traduit par Patrick Dusoulier en 2006

fr Le voyage d’Hector ou la recherche du bonheur de François Lelord

2001

fr L’écho des rizières d’Anna Moï (TRẦN Thiên Nga)

2000

fr Métaphysique des tubes d’Amélie Nothomb

1999

fr Stupeur et tremblements d’Amélie Nothomb

1991

fr Les fourmis de Bernard Werber

1987

vi Le chagrin de la guerre (Nỗi buồn chiến tranh 91, ex. Thân phận của tình yêu 87) de Bảo Ninh (Hoàng Ấu Phương)

1974

us Les dépossédés (The dispossessed) d’Ursula Kroeber Le Guin
Encore un trop bon livre d’Ursula Le Guin, bon à faire chialer dans les chaudières. Lire le court aperçu sur mon bloc …

en Le monde inverti (The inverted world) de Christopher Priest

1973

us La ruche d’Helstrom (Hellstrom’s hive) de Frank Herbert
Malgré le fait qu’il soit écrit comme une critique complètement naze du communisme

en Rendez-vous avec Rama (Rendez-vous with Rama) d’Arthur Charles Clarke

1972

us Le nom du monde est forêt (The word for world is forest) d’Ursula Kroeber Le Guin, traduit par Henry-Luc Planchat en 1979

us Les dieux eux-mêmes (The gods themselves) d’Isaac Asimov

1971

fr MICRO-ROBERT, dictionnaire du français primordial sous la direction de Paul Robert
Super dictionnaire vachement clair et efficace avec son texte limpide et ses entrées, en rouge, qui délimitent simplement et facilitent la recherche
Portrait d’Alain Rey (secrétaire général de la rédaction de l’ouvrage) dans le journal Libération (2006-09-26)

1969

us La main gauche de la nuit (The left hand of darkness) d’Ursula Kroeber Le Guin, traduit par Jean Bailhache en 1971
Envoutant et beau. Mon livre préféré - bien que ricain, et oui :/. C’est un roman de science-fiction (ou plutôt de ethno-amicalo-enthropo-amouralo-fantastique) vachement bien ! Dans le livre il y a beaucoup de choses. Mais c’est très facile à lire, c’est pas lourd du tout. C’est très bien écrit, à la manière d’une aventure. Celle d’un envoyé venant proposer à une planète singulière (qui ignorait qu’il y avait d’autres mondes) de s’allier à l’Humanité dans son ensemble. Et c’est surtout un livre émouvant qui fait chialer.
Lire la suite dans le blog …

1968

fr La nuit des temps de René Barjavel
Merci David ! (dim) J’adore ce livre même si je lui trouve quelques défauts (un peu sexiste à certains moments par exemple). C’est triste et rageant … et ça fait réfléchir. J’aime surtout le point de vue désenchanté sur les hommes, que je partage totalement.

1966

us Des fleurs pour Algernon (Flowers for Algernon) de Daniel Keyes

1965

us Dune de Frank Herbert

1961

pl Solaris de Stanisław Lem
SF psychologique, vachement touchant. Il a été adapté au cinéma il y a longtemps (avant la guerre) puis récemment avec George Clown. C’est après avoir vu ce dernier film, réussi, que j’ai eu envie de lire le bouquin. Je vous conseille chaudement les deux !

1958

fr L’orphelin de Perdide de Stefan Wul

1957

fr Niourk de Stefan Wul

1953

us Les plus qu’humains (More than human) de Theodore Sturgeon

1950

us Cristal qui songe (The dreaming jewels) de Theodore Sturgeon

1948

us 1984 de George Orwell

1937

us Des souris et des hommes (Of mice and men) de John Steinbeck

1862

fr Les misérables de Victor Hugo

stats